Un pied en politique…

Le pied au centre des débats, merci au réflexologue Georges Tron! Pour l’occasion, un quiz spécial sur les petons des hommes politiques… Tout un programme!

Merci à Lauren pour le lien! Comme quoi, on se connecte vraiment par les pieds… ;)

Publié dans Portraits en pied | Laisser un commentaire

Pieds plumes

Métro Abbesses – Un dimanche – La curiosité est un joli défaut

Publié dans Portraits en pied | Laisser un commentaire

Maître Eolas, un avocat blogueur masqué, sauf son pied

Un petit bout de pied. C’est tout ce que l’on peut garder de Maître Eolas, le Zorro du barreau, en train de se barrer sur sa monture vers de nouvelles audiences. L’avocat blogueur, dont la profession permet de porter une robe sans complexes, tient à rester caché pour ne pas faire de publicité.

Les avocats « ne sont pas des plantes vertes », surtout dans les gardes à vue, aime-t-il à répéter. Ce sont des fruits, c’est sûr. Mais blague à part, les pas de maître Eolas se dirigent toujours vers la défense de la justice. Bref, il marche Droit.


Publié dans Portraits en pied | Marqué avec , , , , , , | 2 commentaires

Une assoc’ qui roule

Les randonneurs au Sacré-coeur. Au premier plan à droite : Emmanuel Delagarde

Ah, les rues pavées de Paris… Un ravissement à pied, un cauchemar en roulettes! Et les bouches d’évacuation qui bloquent les roues, ou encore les bordures du trottoir non abaissées…

C’est en parcourant la ville avec l’association Mobile en ville (Mev) que l’on se rend compte de cette série d’obstacles, invisibles au pied nu mais redoutables pour les fauteuils roulants, les rollers, les trottinettes ou les poussettes! Chaque deuxième dimanche du mois, entre sandalettes et tennis de touristes, les roulettes en tous genres se retrouvent place du Palais royal, Paris 1er, pour une randonnée d’une dizaine de kilomètres à travers Paris.

A gauche : les beaux mollets de François-Nicolas, et à droite : Arnaud, un adepte de la rando depuis plusieurs années.

Objectif du jour pour les fauteuils roulants, rollers et vélos téméraires : le Sacré Coeur! Un sacré parcours, avec montées et descentes bien pentues au menu. Mais pas de quoi décourager Emmanuel Delagarde, vice-président de Mev, qui slalome entre les piétons (qui ont souvent le nez en l’air) avec son fauteuil tout-terrain. Et teste tous les transports en commun de la ville. « Beaucoup d’incohérences existent. Mais la RATP m’a contacté il y a quelques années pour trouver des solutions! », explique-t-il. Depuis, de plus en plus de personnes handicapées prennent seules les bus, les tramways ou…la 14 (la seule ligne de métro équipée!). Une avancée qui réjouit Emmanuel. « Il faut vivre ensemble. La découverte du handicap par le reste de la population, c’était il y a dix ans. Avant, on était séparé des autres, on ne sortait qu’en groupe, que ce soit dans la rue ou à l’école.»

Car certes l’association pointe du pied toutes les entraves aux roulettes, mais elle est surtout un formidable lieu d’échanges entre personnes valides et invalides. Mev a été créée en 1998 par un roller et un fauteuil roulant, concernés par les mêmes difficultés à se déplacer en ville et réunis par la même envie de faire rouler les choses. Cette entraide commune fait pétiller les yeux d’Emmanuel. Ce casse-cou des quatre-roues (il en a un jour perdu une sur la route, et a quand même réussi à rentrer chez lui!) n’hésite pas à donner des conseils aguerris au débutant en roller. Le néophyte peut même se tenir à son fauteuil roulant! Et quand arrivent la fameuse butte de Montmartre, les rollers prennent le relais pour donner un coup de roulettes et pousser les fauteuils. « Mais s’aider, ce n’est pas se reposer sur l’autre», précise Emmanuel.

Si vous voyez une hétéroclite queue-leu-leu orange vif (de la couleur de leur tee-shirt phare) sillonner les rues de Paris, rejoignez-les, même pour un bout de chemin, pour en prendre plein les mirettes, et plein les roulettes.

Publié dans Portraits en pied | Un commentaire

Avoir le pied Marine

Publié dans Portraits en pied | Marqué avec , , , | 2 commentaires

Pieds en éventail

Petit air de printemps sur une rue pavée de Paris – confettis et belles gambettes

Publié dans Portraits en pied | Laisser un commentaire

Sur le pied de guerre

Paris – Manif’ le 29 avril des « Mal-logés en colère » – Robocops

Pour en savoir plus, allez voir La Marge!

Publié dans Portraits en pied | Un commentaire

Des pieds et des mains

Des pieds dupliqués. On s’y croirait. Depuis 26 ans, Brigitte Massoutier propose des moulages à base d’algues et de plâtre dans son petit atelier nommé « Des pieds et des mains », à Paris. 30 secondes d’attente, et le négatif est prêt.

Le monde de Brigitte est empreint d’empreintes. Avant de se lancer dans l’activité de moulage, cette fringante dame « aux pieds toujours vernis » a travaillé 17 ans en hôpital, au service de reconstruction de stomatologie. En clair, elle faisait le moulage de visages accidentés, de bout d’oreilles et de nez. Amoureuse des enfants, cette ancienne directrice de centre de vacances s’est rendue compte que personne n’avait eu l’idée de mouler les petits petons ou menottes des nourrissons. Les cheveux ou les dents de lait, oui, les pieds, non. Le pied au plancher et armée de sa pâte magique « utilisée par les dentistes mais dont je garde la marque secrète », Brigitte décide de s’entraîner sur sa fille. À quinze jours, pendant que le bébé ne se doute de rien et tète allègrement, hop, la jeune maman lui moule le pied vite fait bien fait !

Pieds de la fille de Brigitte Massoutier, à quinze jours

Depuis, quelque 3000 paires de pieds l’ont côtoyé (ou 6000 si on compte les copies… bon je m’égare!) Et Brigitte connaît le nom et la petite histoire de chacun, grâce à ses carnets qu’elle remplit soigneusement depuis le début de son aventure. La plus jeune cliente avait 57 minutes, la plus vieille 98 ans! Elle voit parfois passer des pieds connus : ceux de Valérie Lemercier, Pierre Bellemare ou Paul Wermus. Ou ceux de toute une famille jusqu’à la grand-mère. Ce qui lui donne « la chair de poule », c’est revoir l’ancien enfant devenu adulte revenir avec le sien pour se faire immortaliser les pieds ou les mains.

Mais Brigitte le reconnaît : non, elle ne se souvient pas avoir fait le moulage de ses pieds, car elle ne les aime pas. À la limite, juste le pied droit. « Figé, un pied est encore plus difficile à accepter. » Alors elle les bichonne, pour les rendre plus beaux. Et peut-être avec, en arrière-pensée, le souvenir des pieds abîmés, marqués par la vie, de sa mère.
Cependant, Brigitte est catégorique : les pieds les plus moches, c’est ceux des footballeurs ! En 2004, elle est chargée de mouler ceux de l’équipe de Manchester United. En lisant son précieux carnet, on apprend que Ferdinand Rio a les pieds légèrement palmés.
Les pieds restent tout de même « une obsession. » Ils reflètent les fissures, les rides et les plis d’une vie. Et sont toujours un morceau de la mère ou du père que l’on trimballe avec soi.

« De toute façon, les pieds ne laissent jamais indifférents. »Les reproduire, les immortaliser, c’est finalement un ultime pied de nez à ce qu’on appelle la beauté.

22, passage Molière – Paris 3ème

06 61 97 47 99

Publié dans Portraits en pied | Marqué avec , , , | 2 commentaires

Démesure

Nuit tombée – Ombres de pieds géantes sur les pavés du château de Versailles.

Publié dans Portraits en pied | Marqué avec , , | Un commentaire

Pour se mettre en jambe

Voici quelques extraits du prochain spectacle de Maztek, en avant-première! Vous allez voir, c’est assez sombre (au sens figuré comme au sens propre)… Enjoy!

Publié dans Portraits en pied | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire