Une globe-trotteuse qui lève le pied

"Un pied au Japon, un pied en France"

Les pieds de Julie ont la bougeotte. Alors, pour garder en mémoire tout ce qu’ils parcourent, ressentent, touchent, Julie a décidé de créer de magnifiques carnets de traverse sur le net. Polaroïd autour du cou et yeux grands ouverts, Julie part à l’aveuglette, « au pif ! ». Sa prochaine destination : la Norvège…ou l’Argentine. Pourquoi ? « Pourquoi quoi ? » demande-t-elle toute étonnée. Julie, elle est comme ça, spontanée et au pied levé.

Partir pour être « loin de tout et plus près de soi ». Car Julie est une grande rêveuse, une contemplative qui aime prendre son temps, se laisser porter par les longs trajets en train ou en taxi-brousse « entre deux poules ! », sans contrainte, sans but, juste pour le plaisir de se sentir libre. « C’est un peu comme une drogue en fait…» avoue-t-elle. Et elle se met à fredonner en repartant à la pêche aux souvenirs.

C’est depuis toute petite que Julie est habitée par cette envie de voyager, qui la démange, mais la démange ! Vivre dans une caravane entre 5 et 10 ans avec des parents saisonniers, bringuebalée entre les Alpes l’hiver et Narbonne l’été, n’y est pas pour rien. « A l’école, j’étais la perpétuelle nouvelle » s’amuse-t-elle.

S’adapter, elle connaît, comme ses pieds, certes avec plus ou moins de mal. Ses petits petons ont eu chaud ! C’était en 2000, lors de son premier grand voyage, à l’île de la Réunion. Avec des amis qui n’ont décidément pas froid aux yeux, elle va pique-niquer à côté d’un mini-volcan au Piton de la Fournaise ! Tout est dans le nom, la preuve, ses semelles ont fondu !

Après ce coup de chaud, on se rafraîchit les pieds : c’était à Madagascar, au sud de Tamatave (ou Toamasina). Julie doit prendre une pirogue pour traverser la rivière. Avec son énorme sac de rando. Bien sûr la frêle embarcation ne résiste pas, et après quelques minutes, elle se retrouve les pieds dans l’eau, toutes ses affaires en équilibre sur la tête, devant les enfants du village morts de rire !

Cette grande voyageuse, qui a toujours le nez en avant et le pied à l’étrier, a pourtant à la base… un diplôme d’ingénieur ! Elle en avait assez d’aller au boulot à reculons, même si c’était à La Réunion (pour vous dire !) toujours du pied gauche, la boule au ventre. C’est comme porter du 37 quand on chausse du 40. Alors son grand saut à elle a été de tout lâcher pour devenir graphiste, créer, affûter son regard, mieux capter les émotions derrière l’objectif. Et pouvoir faire partager tout ce qu’elle traverse, en donnant souvent un double du Polaroïd à son modèle.

Mais Julie doit se faire violence pour parler aux gens. Elle prend son courage à deux pieds et se lance vers cet inconnu, qui lui promet une si belle rencontre. Comme ce pêcheur mauricien avec qui elle échange toujours des cartes postales, ou encore Francinette. Cette vieille dame créole encore très présente dans l’esprit de Julie habite un village réunionnais appelé « L’Entre-Deux ». Un nom qui va comme un gant à cette éternelle contemplative, qui n’a pour pied-à-terre que ses carnets.

Cette entrée a été publiée dans Portraits en pied. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Une globe-trotteuse qui lève le pied

  1. mauffré dit :

    excellent, j adore les photos de julie, sa spontanéité, et le texte qui la décrit est joli comme tout, bien écrit, ca donne carrément envie de la suivre ! merci ! As

  2. my dit :

    quel joli portrait de notre mystérieuse Julie ! On la découvre un peu plus. En tout cas ses « petits » pieds (pas si on regarde la photo en taille 40 évidemment !) sont vraiment son centre de … gravité ! déjà son « ex » profil nous faisait découvrir ses jolies tongs ! Tout une histoire ces petons !

  3. Aurelie dit :

    Elle n’a pas froid aux pieds!!! J’ai adore son histoire et tes mots nous tiennent jusqu’au bout de sa route sans aucun trebuchement!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>