Evian-TG file vers la Ligue 1

Evian qui mate la concurrence, Boulogne qui se la joue masochiste, Grax qui retrouve le chemin des filets et Gragnic qui marque au bon moment, c’est le bilan de la 30e journée de Ligue 2.
.

La perf’ : Evian-TG est le patron


SEDAN – EVIAN par Ligue2

Les 10.000 spectateurs du stade Louis-Dugauguez n’en croyaient pas leurs yeux. Vendredi soir, leurs protégés se sont faits emporter par la vague Evian-TG et son attaquant ivoirien Yannick Sagbo, auteur d’un triplé. Dans un match capital dans la course à la montée, les Sedanais ont fait illusion durant les quinze première minutes, à l’issue desquelles ils ont ouvert par le score (15e). Ensuite? La réorganisation tactique opérée par Bernard Casoni a fait des dégats. Les Savoyards ont repris l’avantage avant la mi-temps, avant de plier le match d’une main de maître (4-1). En plus d’être mathématique – Evian reste en tête de la Ligue 2 et relègue Sedan à six points – l’opération est surtout psychologique. Un an après rejoint la Ligue 2, les leaders ont toutes les armes pour passer directement à l’étage supérieur.

Le bide : Boulogne, que veux-tu?

Incompréhensible. C’est le mot qui définit le parcours de Boulogne cette saison, marquée pur une succession de belles performances puis de matches vides. Vendredi dernier, quatre jours après une belle victoire à Nantes (2-1) qui les relançait vers la Ligue 1, les hommes de Michel Estevan ont paru impuissants face à Vannes (0-1), pourtant avant-dernier du Championnat. Les Bretons sont venus chercher, avec la manière en plus, un succès vital qui les replacent à une petite unité de la zone de relégation. Quant aux Nordistes, ils laissent échapper une place sur le podium. Comment réagiront-ils vendredi soir à Reims, autre équipe en danger? Personne ne le sait…

L’homme du week-end : Grax, retour (presque) gagnant

Sebastian Grax a retrouvé le chemin des filets

On l’avait presque oublié, Sebastien Grax! L’attaquant passé, sans succès, par Saint-Etienne et Sochaux est revenu en cours de saison du côté de ses premières amours, Troyes, où il avait inscrit 26 buts en 65 apparitions de 2004 à 2006. Et vendredi, c’est du côté de Clermont que le buteur s’est rappelé au bon souvenir des gardiens de but, en inscrivant un doublé, ce qui lui permet d’ouvrir son compteur en Ligue 2. Malheureusement, ses coéquipiers ont du concéder le nul (2-2) à Gabriel-Montpied après le sursaut de Privat (17e but cette saison) et de ses troupes.

Le but de la journée : Gragnic (Reims)


GF38 – REIMS par Ligue2

C’est ce que l’on appelle un match à ne pas perdre. Entre un Grenoble (20e) ressucité par son succès à Metz et un Reims (16e) qui veut garder le fil de son opération maintien, la défaite n’est pas une option. Au final, les deux équipes se sont quittés sur un score de parité (1-1) qui ne fait pas les affaires des Isérois. En revanche, les hommes de Fournier, vu le scénario du match, s’en contentent. Car son équipe a été dominée toute la partie et ne doit son salut qu’à Gragnic, qui est allé tromper Viviani d’un très beau coup-franc à la 87e minute de jeu. Avec ce résultat, les Rémois gardent une marge de quatre points sur la zone rouge, profitant des matches nuls de Nîmes et de Metz. Quant aux Grenoblois, il y a encore un petit espoir de maintien mais pour le conserver, il faudra à l’avenir garder un résultat.

Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>