Sur la Seine, face à la BNF, mouille une salle de concert. Le Batofar. Je sais, c’est loin d’être la seule salle de concert flottante de la capitale. Mais quand on débarque de Caen comme moi, c’est toujours nouveau : rien de tel sur l’Orne… En longeant le quai François Mauriac, ou en traversant Simone de Beauvoir, on peut difficilement le manquer le Batofar : un bateau rouge surmonté d’un phare. Un ancien « bateau-feu » venu d’Irlande, retapé, pour être amarré ici.

Batofar

C’est peut-être parce que je suis un affreux bobo, mais de prime abord le lieu m’enchante plus que la Coulée douce. Au « rez-de-chaussée », c’est restau. A l’étage, c’est bar. 5 euros le demi dans un verre en plastique, même avec des olives, ça fait un peu cher. Mais l’endroit vaut bien ça : déco et ambiance coolos. Et puis, il faut bien payer les artistes : le concert est gratuit. Seul souci au mois de février ça pèle grave.

Au fond, une table de mixage et un écran. C’est la soirée mensuelle de Videosampleur. Derrière ce nom se cachent trois artistes, Zit, Bac et Y-Na. Mojito à la main, ils balancent leurs mashups. « Le mashup vidéo, consiste à superposer des échantillons d’œuvres audiovisuelles et/ou cinématographiques avec une ou plusieurs œuvres musicales », expliquent-t-ils doctement sur leur site internet.

Musicalement, je ne suis pas très convaincu. A tout mixer, du rock à l’électro en passant par la variété, forcément, on ne fait pas que des heureux. Mais c’est vraiment dans l’interaction avec l’image  que ça fonctionne. C’est surprenant. Des mélanges d’images inattendus, avec des sons qu’on n’attendrait pas là. Souvent drôles, parfois non. Même quelque fois engagés (et plutôt efficaces).

Bref, si le résultat est inégal, je trouve la démarche vachement intéressante et souvent concluante. En tout cas, ça mérite d’y retourner. Ca tombe bien : « VSP » au Batofar, c’est le premier mardi de chaque mois. Et en attendant, ça vaut aussi le coup d’aller fouiller leur compte sur Viméo.

PS : ils font même quelques petites choses très engagées, comme ce montage sur le thème des « émeutes de banlieues » de 2005 :

crédit photo : c-reel.com/flickr

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>