Un petit conseil. Si vous n’avez rien de mieux à faire, allez écouter Kim. J’avais été le voir à Rennes pour Ouest-France l’an dernier et ça m’avait bien convaincu. Il joue aujourd’hui à 19h à la Galerie Oblique (rue Saint Paul, dans le IVe). Et fais demain la première partie de The Shoes au Nouveau Casino (rue Oberkampf, dans le XIe). Je n’y serai pas (ou alors ?), mais si l’un de mes lecteurs assidus s’y trouve, qu’il n’hésite pas à me faire pas de son avis. Histoire de voir s’il est toujours aussi bon sur scène. Pour vous convaincre d’y aller, je recycle ici ce que j’avais écrit à l’époque (en mars 2010) :

A première vue, c’est un énergumène coiffé comme un Beatles, aussi bien rasé que moi et qui engueule les british de Broadcast 2000 qui lui ont gâché son entrée-révérence avec leur 2e bis dont personne ne voulait. C’est Kim, à l’Antipode (Rennes), découvert lors du festival des « Embellies d’Hiver ».

Un musicien difficile à classer. Pourquoi faire d’ailleurs ? Dans le dossier de presse du festival, ils parlent de pop. Mouais. Bon, je sais que je suis pas très calé en pop, mais « mouais » quand même. Peu importe… Après son coup de gueule inaugural, on pouvait craindre un énième artisse-qui-ne-se-prend-pas-pour-de-la-merde. Pas sûr finalement. Il fait ça avec humour. Un humour froid, un brin noir, qui rend difficile de distinguer la colère de la blague. Entrée gâchée ? Il la refait. On rigole pas quand il faut ? Une troisième fois. Et de citer Johnny : « c’est une bonne entrée qui fait un bon concert ».

Il finit par jouer. Jamais entendu un truc comme ça. D’abord trois notes de guitares, qu’il lance en boucle. Il envoie la boîte à rythme. Se pose derrière le synthé. Puis il chante. C’est toujours dur de qualifier une musique, surtout quand elle sort des clous. C’est parfois doux, parfois drôle. Souvent acidulé. La voix hésite entre folk et rock’n roll. Face à ça, je suis un peu dubitatif. Je ris à ses révérences empressées et sans sourire qui marquent la fin de chaque morceau. Mais hésite à aimer la musique. Et puis je me laisse aller, oublie mes préjugés et finis conquis par l’omnichord, instrument indescriptible mais tellement 80′s. Je ne suis pas sûr que tout le monde ait aimé. En tout cas, l’ambiance ce soir là n’était pas follichonne. Mais pour moi, ce moment du festival était incontestablement bon musicalement. Et surtout bon « scéniquement » parlant : on reconnaît l’artiste qui sait la différence entre un concert et un studio… Bref, si vous voyez passer Kim par chez vous, allez y faire un tour, vous n’aurez pas perdu votre soirée. Il fait même des concerts en appartement ! Sur son myspace, il annonce aussi un concert sur chatroulette le 6 mai prochain…

***

Retour à la maison. Recherche sur internet, myspace. Monte le son ! Ouais. C’est quand même bon.

Un peu plus sur Kim ? Un myspace : http://www.myspace.com/kimlive, un blog : http://leblogdekim.blogspot.com/, un site internet : http://www.paranokim.com/ et un clip mémorable :

PS : Un petit plus qui vient encore renforcer mon avis sur le personnage : il a enregistré une version acoustique, « nature », de son dernier album, qu’il offre sur son site internet…

Une commentaire à “A venir : Kim à la Galerie Oblique (et au Nouveau Casino)”

  1. What a video it is! In fact amazing and fastidious quality, please upload more video clips having such good quality. Thanks. fddadkekeeag

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>