Il a bien fallu justifier un blog sur les gravats. Dans ces cas-là on cherche des complices, on se rassure en se disant qu’on n’est pas le seul. Bonne nouvelle, d’autres ont ce goût pour l’urbanisme à l’envers, celui qui détruit. Certains le poussent très loin, comme le prouve cette déclaration d’amour aux gravats de Beyrouth. Ouf, je ne suis pas (complètement) fou!

 

2 Responses to Les gravats sont sensuels

  1. violetteb dit :

    Wonderful !

  2. provostlauren dit :

    Seb, envoie du gravat! Je veux un nouvel article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>