« Rien à déclarer » : une Ch’tite déception !

Certaines recettes finissent par devenir un peu indigestes. Duo comique, ambiance régionale et choc des cultures… A quelques ingrédients près, dans « Rien à déclarer », Dany Boon nous ressert le même plat : les Belges remplacent les Ch’tis et les facteurs deviennent des douaniers.

Dany Boon et Benoît Poelvoorde: le nouveau duo comique de Rien à déclarer

Bien sûr, l’ensemble demeure une comédie familiale efficace. Les gags s’enchaînent sur un rythme soutenu et l’interprétation est plutôt convaincante. Mention spéciale à Benoît Poelvoorde qui surjoue le racisme  ordinaire et la beaufitude avec jubilation.

Mais cette fois la sauce ne prend pas vraiment. L’une des clefs de la réussite de « Bienvenue chez les Ch’tis », film drôle et populaire dans le bon sens du terme, était sa fraîcheur de ton. Mais  la tendresse pour les personnages  a laissé place  à un humour franchouillard un peu facile, plus proche de la série des « Gendarmes » que de  « La Grande Vadrouille ». Là où  le premier opus de Dany Boon jouait habilement sur les clichés, cette suite déguisée tombe parfois dans le  piège de  la caricature.  Et comme le montre cette réplique : « on est tous pareils à partir du moment ou t’apprends à connaître les autres », le message visant à dénoncer le racisme frise la nunucherie . Enfin, l’intrigue se dilue parfois dans des péripéties inutiles : l’invraisemblable histoire de trafic de drogue apparaît quelque peu tirée par les cheveux.

La prochaine fois, Dany Boon devra peut-être explorer de nouveaux territoires. Faute de quoi, il n’y aura vraiment rien à déclarer.

TARIF CRITIQUE: Vous pouvez amener vos enfants… Mais demandez un tarif spécial famille nombreuse. Si non, vous pouvez aussi attendre la sortie DVD.
Prix maximum conseillé:  3€

Vous aussi donnez votre propre tarif critique. J’attends votre tarif dans les commentaires…




Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à « Rien à déclarer » : une Ch’tite déception !

  1. Bonjour, ceci est un commentaire.
    Pour supprimer un commentaire, connectez-vous, et affichez les commentaires de cet article. Vous pourrez alors les modifier ou les supprimer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>