Archives de l’auteur : tiphainederocquigny

Mademoiselle Julie s’acoquine avec son valet

Le scénario relève du vaudeville. Pourtant, Mademoiselle Julie d’August Strindberg est un drame. Le drame intime d’une jeune aristocrate qui s’abandonne dans les bras de son domestique la nuit de la Saint-Jean. Ainsi le veut la tradition du Carnaval : le … Continuer la lecture

Publié dans Ce soir on improvise | Marqué avec , , , , , | Un commentaire

Edward Bond : Le Crime (du XXIe siècle) était loin d’être parfait

Edward Bond est-il un auteur de science-fiction ? Le crime du XXIe siècle entre au moins dans le « théâtre d’anticipation ». Lorsque le dramaturge écrit la pièce en 1999, il vit encore à l’aube de ce siècle assassin. Lui qui a connu … Continuer la lecture

Publié dans Les pages savantes | Marqué avec , , , | Un commentaire

Les Enfants du soleil, de Maxime Gorki

En bon soviétique et père fondateur du réalisme socialiste, Maxime Gorki n’a pas vraiment le sex appeal de Koltès. Ah, ça, on ne peut pas tout avoir… La pièce, à présent. Je suis sûre que vous vous demandez ce qui … Continuer la lecture

Publié dans Les pages savantes | Marqué avec , , , , , , , | Commentaires fermés

Fin de partie, de Beckett : dépresso-thérapie

On ne va pas voir une pièce de Beckett l’esprit léger. Mieux vaut être prévenu : l’expérience est éprouvante. Le décor minimaliste et les immenses murs gris font paraitre les personnages dérisoirement petits, misérables. Dans son fauteuil, au milieu de la … Continuer la lecture

Publié dans Ce soir on improvise | Marqué avec , , , , , , , , , | 2 commentaires

Procès ivre : quand Koltès réécrit Crime et châtiment

Ce dimanche, la chronique des Pages savantes sera moins étoffée que d’habitude. Les répétitions de La guerre de Troie n’aura pas lieu ont accaparé tout mon weekend, impossible de me lancer à corps perdu dans un grand classique de la … Continuer la lecture

Publié dans Les pages savantes | Marqué avec , , | Un commentaire

Ionesco ou l’art du comique grinçant

Après un petit intermède en Andalousie (on ne se refuse rien), les Pages savantes reviennent avec un chef d’œuvre de 1962 : Le Roi se meurt, d’Eugène Ionesco. « Théâtre de la dérision » selon Emmanuel Jacquart (directeur de l’Institut d’études théâtrales de … Continuer la lecture

Publié dans Les pages savantes | Marqué avec , , , , , , | Commentaires fermés

Les Bonnes sous LSD

Jean Genêt est un digne héritier de Sade. Raffinement dans la perversité, jeux de rôle masochistes, relations incestueuses… l’élève a peut-être même dépassé le maitre dans Les Bonnes. Dès la première représentation en 1947, Jean Genêt déclarait que c’était l’objectif de … Continuer la lecture

Publié dans Ce soir on improvise | Marqué avec , , , | Commentaires fermés

L’autre éloge de la folie : Le Roi Lear, de Shakespeare

Lear est un vieux roi un peu sénile. La vieillesse l’a rendu paresseux, il ne veut plus administrer son royaume. Il décide de le partager entre ses trois filles mais pour pimenter un peu les choses, il choisit d’accorder terres … Continuer la lecture

Publié dans Les pages savantes | 2 commentaires

Tragiques Retrouvailles avec Adamov

Artiste méconnu, pièce oubliée … le projet de monter Les Retrouvailles d’Adamov laissait présager un accueil mitigé de la part du public, voire une désertion totale de la petite salle de la Tempête (Cartoucherie). Ce ne fut pas le cas. … Continuer la lecture

Publié dans Ce soir on improvise | Commentaires fermés

Marina Tsvetaeva s’invite au théâtre

On ne connaît bien les gens que par leurs proches. Le dicton trouve sa vérité chez les plus grands poètes. Marina Tsvetaeva comptait parmi ses amis les écrivains les plus prestigieux de son temps : Boris Pasternak, Rainer Maria Rilke, Ossip Mandelstam. … Continuer la lecture

Publié dans Ce soir on improvise | Commentaires fermés